Calendrier

« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

Publié le lundi 9 juillet 2012

Route de la Laine | La fin des travaux pour 2013

Chaînon manquant entre l’autoroute de Wallonie et l’autoroute Flandre-France, la RN518 est (enfin) en bonne voie.

Ce vendredi matin, le ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio (cdH), était en visite à Mouscron. L’occasion pour lui et son cabinet de voir comment se portent les chantiers du SPW dans l’entité ; principalement le rond-point/tunnel de la route Express (RN58) et la route de la Laine (RN518). En pleine construction, c’est surtout cette dernière qui a retenu l’attention. Il faut dire que le projet n’est pas nouveau. Les premiers plans datent en effet de la seconde guerre mondiale. « À l’époque, du côté de la rue de l’Épeule, il n’y avait que deux ou trois maisons » , rappelle Alfred Gadenne. « Aujourd’hui, les constructions sont nombreuses et la route de la Laine, même si elle est nécessaire pour désengorger le trafic au centre-ville, va véritablement couper en deux certains quartiers. » Depuis le début des travaux, fin 2010, c’était d’ailleurs la préoccupation principale des riverains en plus du charroi important entraîné par l’évacuation des terres lors du terrassement.

« Leurs craintes étaient tout à fait légitimes » , souligne Damien Yzerbyt, échevin des Travaux et de la Mobilité. « Grâce au dialogue, nous sommes parvenus à apaiser les esprits, tout en restant attentifs aux remarques des habitants. » Une attention soutenue qui a permis aux élus locaux d’obtenir le soutien du ministre quant à la construction d’une passerelle pour piétons et cyclistes, surplombant la route de la Laine. « C’était une de nos volontés depuis le début afin que les riverains puissent circuler plus facilement. Le ministre semble très favorable à cette idée et nous dit qu’il a les financements pour le faire. » Une petite victoire en attendant d’autres… « De plus, Carlo Di Antonio nous a demandé de chercher, avec nos services, les possibilités pour relier la rue de l’Épeule à la chaussée de Luingne. Si cela se fait, cela sera sans doute sur fonds communaux, mais nous allons voir ce qui est faisable. »

Deux endroits où il faut seulement commencer

En attendant, les travaux se poursuivent. « Le tronçon entre la rue de l’Épeule et le rond-point de la zone d’activité économique du Haureu est celui qui a posé le plus de problèmes. À présent, le SPW est propriétaire de toutes les emprises nécessaires et le terrassement va pouvoir commencer. » Il faudra ensuite creuser le tunnel en dessous de la chaussée de Luingne, pour que passe la RN518, ce qui ne sera pas une mince affaire.

« En tout, ce chantier est estimé à 5,2 millions d’euros » , précise Carlo Di Antonio. « Dans ce budget, 1 550 000 € sont pris en charge par les fonds européens, ce qui entraîne le respect de certains délais. Le chantier doit donc absolument être terminé fin 2 013. Pour le moment, nous sommes tout à fait dans les temps, toutes les étapes qui prennent du temps (adjudications et expropriations) sont terminées et nous pouvons donc espérer raisonnablement la fin des travaux pour mi-2013. »

LE COURRIER | 9 juillet 2012 - Audrey RONLEZ

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be