Calendrier

« août 2018 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Publié le mercredi 13 juillet 2011

Pompiers de Mouscron | L’engagement de nouveaux pompiers professionnels est à l’ordre du jour

Depuis quelques mois, l’effectif des pompiers est composé de 16 pompiers professionnels, soit 14 de plus qu’il y a deux ans. Cela ne semble pas assez.

Après l’incendie qui a ravagé un hangar dans le centre-ville le 24 juin dernier, le commandant des pompiers de Mouscron, Olivier Lowagie, avait réclamé des moyens rapides pour remédier au problème de l’effectif, estimant que le pire avait été frôlé.

"Nous savons que l’ensemble des pompiers pensent comme lui et nous partageons leur inquiétude car il n’est pas normal de se retrouver si peu nombreux pour un incendie d’une telle ampleur et de devoir faire appel aux pompiers de Courtrai pour un sinistre qui se situe à moins d’un kilomètre de la caserne”, explique Justin Deplae, conseiller Ecolo.

Pourtant , selon la nouvelle législation en matière d’intervention, il est normal que des hommes de casernes voisines viennent donner un coup de main.

Cependant, l’engagement de nouveaux pompiers professionnels est à l’ordre du jour. "Le collège s’est prononcé pour l’engagement de six pompiers professionnels supplémentaires vu que l’accord sur les cadres et statuts est passé”, répond le député bourgmestre Alfred Gadenne. "Dès qu’on pourra le faire, on passera à 25 pompiers professionnels.”

L’échevin des Finances, Damien Yzerbyt (CDH) ajoute que les six nouveaux engagements seront entièrement à charge de la ville. Et même si le projet de réforme des casernes incendies avance, le fédéral ne semble pas prendre ses responsabilités (50 % des investissements) en raison notamment de la crise politique belge. "Néanmoins, la PZO devrait être opérationnelle en 2011”, ajoute Alfred Gadenne.

2011 semble néanmoins prématurée selon le député bourgmestre d’Estaimpuis, Daniel Senesael (PS), président de la PZO du ouest Hainaut. "D’une part, il faut la formation d’un gouvernement fédéral et les événements récents ne sont pas de nature à nous rendre optimistes. D’autre part, il faut voir si la sécurité sera ou non régionalisée. Si une partie de la sécurité revient à charge des régions, il y a tout une série de paramètres qui seront soumis à discussion.”

Jeudi soir, les bourgmestres de notre région se sont mis d’accord sur un point : les subsides de 750.000 euros doivent servir à la formation des pompiers afin d’harmoniser les interventions, lesquelles doivent être les plus performantes possibles.

Cédric Ketelair - La Libre Belgique

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be