Calendrier

« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

Publié le lundi 27 mai 2013

Politique - Le Président du cdH dévoile sa priorité

Les Wallons poussent fortement Benoît Lutgen à s’investir dans le prochain gouvernement wallon. Quelle serait la priorité numéro un du président du CDH ? « L’emploi et le logement. Nous avons pour le moment une kyrielle d’aides en la matière. Mais il est temps de lancer de nouveaux grands défis pour la Wallonie. Et de faire preuve d’audace ! »

Quelle audace ?

« Celle d’un grand plan logement pour notre région. Le défi est énorme ! D’ici 15 ans, nous aurons 500.000 Wallons supplémentaires ! Or, notre région reste une terre de paradoxe. Nous avons un des taux de mètres carrés par habitant les plus élevés au monde, mais cela n’empêche pas des dizaines de milliers de personnes de ne pas avoir accès à la propriété, qui est pourtant une des choses essentielles de la vie ! Alors, faisons preuve d’originalité ! »

En clair ?

« Il faut créer de nouvelles villes, plutôt que de continuer à étendre celles qui existent, avec tous les problèmes que cela provoque. Louvain-la-Neuve, à l’époque, s’est construite sur rien et a pu se développer de manière différente. Tout n’y est pas parfait, mais elle reste un modèle en termes de mobilité ou de lieux de vie conviviaux. Pourquoi ne pourrait-on pas s’inspirer de cet exemple pour en faire d’autres ? Ce ne sont pas les terrains qui manquent... »

Où, par exemple ?

« Nous travaillons sur plusieurs lieux possibles. Je n’en dirai pas plus, pour éviter toute spécula- tion. Des fonds européens peuvent permettre de réaliser ces projets. Et il faudra bien entendu veiller à ce que cela se situe près des grands axes routiers, mais aussi à ce que la conception même des choses soit radicalement repensée. »

Qu’est-ce qui devrait changer ?

« Plusieurs volets. Il faut par exemple arrêter de construire des hangars pour personnes âgées, mais mieux intégrer les couches de la population entre elles, en mélangeant dans les projets immobiliers les actifs, les jeunes, les aînés, les crèches... Le logement doit aussi mieux s’adapter à l’évolution des besoins des ménages au cours de leur vie, avec des incitants... » Quels incitants ?

« On doit baisser les droits d’enre- gistrement quand, les enfants par- tis, une famille revend sa maison devenue trop grande pour opter pour un logement mieux adapté à ses besoins. On doit aussi baisser le précompte immobilier pour les ménages s’orientant vers de l’habitat partagé entre plusieurs générations. Et puis l’école doit être également conçue comme un vrai lieu de vie. Trop de parents courent d’un endroit à l’autre, après les cours, alors qu’on pourrait intégrer sur place d’autres activités. »

Comme ?...

« Des clubs de sport, une aca- démie de musique, un cours de danse... Cela ferait gagner du temps aux parents, et améliore- rait la mobilité urbaine. Toutes ces idées, au sein des nouvelles villes à créer, permettrait de rendre du lien humain entre les gens mais aussi de créer des emplois dans la construction, l’architecture, l’urbanisme ou encore les nouvelles technologies. Et cela mettrait en valeur notre créativité wallonne ! Ce serait un formidable coup de fouet pour tous les secteurs et une preuve de notre dynamisme qui ferait parler de nous partout ! »

PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTIAN CARPENTIER - Sudpress - Samedi 25 mai 2013

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be