Calendrier

« mai 2018 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

Publié le jeudi 20 octobre 2011

Ma rentrée politique vue par la Dernière Heure

Politique Mouscron | Il ne lui manque que la popularité

"Yzerbyt’12. Ma seule ambition, c’est vous !” C’est sous ce slogan que Damien Yzerbyt (CDH) tentera de séduire les Hurlus les mois prochains. L’échevin sait qu’il n’a pas la popularité d’Alfred Gadenne, et ce n’est sûrement pas avec les échevinats des Finances et des Travaux qu’il va devenir le chouchou des Hurlus, mais il veut convaincre en restant fidèle à ses principes, et ne pas apporter de faux espoirs.

"Je n’ai pas ma langue en poche. Quand on me demande un truc impossible, c’est niet et pas peut-être”, sourit le député wallon, qui a pourtant beaucoup d’humour.

Contrairement au bourgmestre, Damien Yzerbyt est un homme de dossiers, qu’il maîtrise parfaitement d’ailleurs. Il en énumère quelques-uns.

Le complexe des Dauphins : "Le fonctionnaire délégué vient d’approuver le dossier”. La place Charles de Gaulle : "9,760 millions d’argent public ont été investis pour ce projet initié il y a dix ans et nous avons reçu 4,805 millions de subsides. En regardant le résultat, je me dis que ça valait la peine”. La rénovation des cœurs de village : "J’ai eu quelques sueurs froides mais jamais de conflits avec les commerçants”. Sans oublier la route de la Laine ou encore le tunnel sous la RN 58.

Pour 2012 , Damien Yzerbyt cible deux priorités : l’emploi et le logement. "La préoccupation majeure de la décennie qui arrive sera le logement. Un chantier important a commencé au Tuquet. Cela devrait suivre à la Marlière car la ville est propriétaire de l’îlot. L’objectif est de travailler sur les quartiers frontaliers. Ces quartiers ne sont pas abandonnés mais cela prend du temps. Je rappelle que le projet Tuquet a été initié dans les années 90. Vingt-neuf logements seront aussi aménagés au Mont-à-Leux.”

Quant à l’emploi, il pose un coup de gueule : "Les boites d’intérim ne jouent pas le jeu. Les Mouscronnois ne profitent pas des emplois créés”. L’échevin n’a toutefois pas évoqué les fermetures d’entreprise.

La mobilité restera aussi une priorité pour lui. Il travaille sur la requalification du quartier de la gare, qui sera délivré des poids lourds une fois la route de la Laine terminée.

L’homme des dossiers n’a plus qu’à se rendre populaire. Car si la forme glace encore parfois les Mouscronnois, il n’y a pas grand-chose à dire sur le fond. "Depuis 2001, j’ai eu la chance de travailler dans plusieurs échevinats. Cela m’a permis d’avoir une vision globale de l’investissement politique”, conclut Damien Yzerbyt.

Damien Yzerbyt n’a pas oublié Detrem’

Damien Yzerbyt et Jean-Pierre Detremmerie, c’est un peu Brutus (sans le couteau) et César. L’aîné avait préparé son dauphin à sa succession, à juste titre, avant que la nouvelle loi ne permette à Alfred Gadenne de s’asseoir sur le trône.

Alors qu’Alfred Gadenne et d’autres élus CDH réglaient leurs comptes publiquement avec le roi déchu, Damien Yzerbyt restait silencieux, ennuyé même. Entre le passé et l’avenir, il a choisi son avenir, quitte à passer pour un traître aux yeux de certains. Mais il assume ses choix tout en ne reniant pas qu’il doit beaucoup à Detrem’, avec qui il partage la passion du football et la présence d’un grand club à Mouscron.

L’échevin des Travaux se souvient aussi que c’est Detrem’ qui lui a donné le dossier de revitalisation de la place Charles de Gaulle. Un dossier qui a mis dix ans pour arriver à son terme. Mais un dossier qui lui a permis d’apprendre, et d’acquérir une vertu qu’il n’avait pas à ses débuts : la patience.

Car il dit ne pas être pressé. S’il n’est pas élu bourgmestre, ce sera plus tard. Pour 2012, il dit privilégier l’intérêt collectif à ses ambitions personnelles. "Alfred a déclaré qu’il serait tête de liste ou rien. Je ne m’y oppose pas. Je veux bien continuer à jouer le rôle de l’homme de dossiers. L’important est que le CDH reste le premier parti à Mouscron.”

Un sacrifice qui peut en appeler un autre. Quelque chose nous dit que, si Alfred est réélu, il pourrait laisser son siège à mi-mandat à Damien Yzerbyt, qui deviendrait alors bourgmestre.

"J’aurais les mêmes soucis que Jean-Pierre Detremmerie. Il faudra faire des choix mais je maintiens que Mouscron, huitième ville wallonne en termes de population, doit être représentée au Parlement wallon.”

Sans le dire clairement, Damien Yzerbyt rêve de devenir le grand bourgmestre qu’attend Mouscron !

Cédric Ketelair | La DH - 18 octobre 2011

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be