Calendrier

« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

Publié le jeudi 20 octobre 2011

Ma rentrée politique vue par Le Courrier

Damien Yzerbyt, « l’ambitieux »

À un an des élections communales, Damien Yzerbyt affiche la couleur : il veut rester « l’homme de dossiers » d’Alfred Gadenne.

Il dit qu’il ne veut pas jouer cavalier seul, mais pense que cela ne peut faire que du bien à l’équipe cdH de mettre en avant les projets réalisés à Mouscron durant cette législature communale. « Notre ambition commune est de garder le leadership du cdH à Mouscron. Pour cela, il faut valoriser le travail qui a été fait. Je suis très fidèle à l’équipe, loyal envers elle, mais ce n’est pas pour cela qu’on ne peut pas faire le bilan de son travail. »

Damien Yzerbyt a donc profité de sa rentrée parlementaire, pour faire le point sur les missions qu’on lui a confié.

« Depuis 2001, j’ai assumé de nombreux échevinats (NDLR : Personnel, Jeunesse, Budget, Travaux, aménagement du territoire et urbanisme, Mobilité, Logement et Environnement), ce qui me permet d’avoir une vision globale de la politique communale. Le budget, par exemple, me donne l’occasion de faire un « monitoring » complet des services. Cette vue d’ensemble est une chance. Je veux donc en profiter pour continuer à travailler pour les Mouscronnois. » Des Hurlus trop souvent oubliés sur la scène wallonne. « Nous devons continuellement nous battre pour montrer que nous sommes là. Avec Verviers, Mouscron est pourtant la huitième ville wallonne en terme de population. De plus, avec un budget de 75 millions d’euros à l’ordinaire et 55 millions d’euros engagés à l’extraordinaire depuis 2007 – dont près de 17 millions de subsides -, Mouscron est une ville en évolution et avec un grand potentiel. »

Il reste donc du pain sur la planche et selon Damien Yzerbyt, c’est principalement sur l’emploi et le logement qu’il faudra se concentrer durant la prochaine législature communale. « Ce sont deux enjeux majeurs. Ce n’est pas normal que, lorsque l’on crée des emplois, ceux-ci ne soient pas destinés aux Mouscronnois. De même pour le logement. Il arrive par exemple que certains restent vides car les familles dans le besoin ne correspondent pas aux critères définis par la commission d’attribution. Les Mouscronnois ne devraient pas rester sur le carreau ! »

À 363 jours des prochaines élections communales, le message de Damien Yzerbyt se veut donc clair : « Notre bourgmestre a dit qu’il n’était pas un homme de dossiers. J’ai donc juste envie de lui dire : Alfred, je veux bien être celui-là. Je veux bien continuer à jouer ce rôle-là. »

En affirmant « Ma seule ambition, c’est vous ! », il se défendant donc de vouloir briguer le siège de maïeur…

« Alfred Gadenne a affirmé que s’il se représentait aux élections, ce serait en tête de liste. J’adhère totalement à cette déclaration. C’est une revendication légitime. Pour ma part, je suis prêt à tout ! Prêt à assumer tous les rôles que l’on voudra bien me donner pour l’avenir de Mouscron. »

Une réflexion globale et concrète

Aménagement du territoire, mobilité et sécuriténe cessent de s’améliorer, mais le chemin à parcourir est encore long…

L’échéance des élections communales d’octobre 2012 est l’occasion de faire le bilan sur les avancées pour Mouscron au cours de ces dernières années, mais aussi sur ce qu’il reste à réaliser.

« Quand on parle de sécurité, il ne faut pas négliger la rénovation des quartiers afin d’y augmenter la quiétude » , précise Damien Yzerbyt. « Outre la revitalisation de la place Charles de Gaulle, le cœur des villages de l’entité n’a pas été oublié. Ainsi, la place de Luingne a été refaite, tout comme les traversées de Dottignies et d’Herseaux. De même, les quartiers-frontière sont en pleine mutation. Même si cela prend énormément de temps, nous ne laissons pas ces endroits à l’abandon. J’en veux pour preuve la rénovation urbaine du Tuquet, la réfection en cours à la rue du Couët, l’acquisition de l’ensemble de l’îlot de la Marlière ou encore la revitalisation prévue au Risquons-Tout. » Autant de travaux qui poussent de plus en plus les propriétaires privés à réaffecter les friches urbaines ou à s’en séparer… Si certains sites intéressent fortement les promoteurs immobiliers, Damien Yzerbyt ne veut pas pour autant vendre des morceaux de sa ville aux plus offrants. « Nous devons donner de l’air, de la lumière et de la verdure à ces quartiers. »

Du côté de la mobilité, ce sont surtout les axes structurants de la ville qui ont fait l’objet de toutes les attentions. « Aujourd’hui, tous les chaînons manquants des RN511, RN512, RN58 et RN518 sont terminés ou en passe de l’être. C’est une avancée énorme qui a été entreprise il y a très longtemps. Dans ce domaine, tout le mérite revient d’ailleurs à Jean-Pierre Detremmerie ! »

Les automobilistes ne sont d’ailleurs pas les seuls à bénéficier de nouveaux aménagements. « Grâce au plan triennal, nous avons pu sécuriser les abords des écoles, aménager les zones 30 et procéder à la réfection complète de nombreuses chaussées dégradées. En défendant le plan communal cyclable, nous espérons aussi pouvoir faire encore plus pour la mobilité douce. »

Enfin, l’échevin voudrait continuer à préserver le patrimoine local. « La construction du pôle Eléa a été une belle vitrine pour la ville, mais il fallait par la suite montrer l’exemple en améliorant la qualité énergétique de nos bâtiments. De nombreux projets ont donc été menés en matière d’isolation et d’énergies renouvelables comme par exemple la pose de panneaux photovoltaïque sur les bâtiments communaux. »

Audrey Ronlez | Le Courrier - 18 octobre 2011

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be