Calendrier

« septembre 2019 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

Publié le lundi 22 juin 2009

M. Yzerbyt a les cartes en main.

Le député mouscronnois s’est toujours investi dans son cadre de vie. Et ce, depuis l’école secondaire !

Moins de dix jours après avoir été réélu député wallon, Damien Yzerbyt est déjà au travail dans son nouveau bureau du Plavitout. Entre deux rendez-vous, il a pris le temps de nous rencontrer et de revenir sur son parcours politique.

“J’ai toujours voulu m’investir dans mon cadre de vie. En secondaire, j’étais délégué de classe. À Louvain-La-Neuve, j’étais le seul représentant de la faculté de Philosophie et Lettres au sein de l’assemblée générale des étudiants.”

Une fois revenu dans la cité des Hurlus, où ses parents vendent de la volaille, il n’a pas perdu la flamme. “Je suis devenu professeur à l’institut Saint-Henri en 1987, où j’ai été membre du conseil d’entreprise durant 13 ans. En même temps, j’ai commencé à m’intéresser à la vie politique mouscronnoise et je me rendais souvent aux réunions du PSC tenues à la rue Saint-Pierre.” À deux pas de la maison familiale.

DEUX HOMMES l’inciteront à rentrer en politique : Jean-Pierre Detremmerie et... Luc Tiberghien !

“Avec Luc, nous avons travaillé ensemble au sein de l’organisation des 24 heures de Mouscron durant vingt ans. Nous avons également collaboré dans le cadre des chantiers jeunesse.”

Detrem’ le lancera en politique en 1994 pour les élections communales. “Je ne suis pas élu mais en 1997, suite au décès de l’échevin Robert Verzele, Jean-Pierre et Jacques Van Houwe, qui devaient siéger en tant que premier suppléant, décident de me laisser le siège vacant. Je deviens alors conseiller communal.”

Six ans plus tard, il est élu avec le 5e score sur la liste CDH et devient échevin en charge, notamment, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire. Poste qu’il gardera en 2006, il réalise le 3e score CDH derrière Gadenne et Detremmerie.

À TROIS ANS des prochaines élections communales, il est régulièrement cité, avec Annick Saudoyer (PS), comme possible successeur de Gadenne, à moins que celui-ci ne rempile !

S’il n’avait pas fait de politique, Damien Yzerbyt aurait suivi une formation pour entrer dans les hautes sphères de l’enseignement !

C’est en 2003 que Damien Yzerbyt participe, pour la première fois, à une élection fédérale. Deuxième suppléant, il n’est pas élu. En juillet 2004, il devient député car Catherine Fonck devient ministre régionale. En 2005, Joëlle Milquet lui demande d’aller remplacer Detrem” à la région. En 2009, il est tête de liste. “Une place crispante”, dit-il. Réélu, il souhaite s’investir dans deux matières : pouvoirs locaux et affaires intérieures à la Région wallonne, petite enfance et aide à la jeunesse à la Communauté française. Ses temps libres, il les consacrera à sa famille. “De temps en temps, je continuerai à jouer aux cartes. Je connais quelques bonnes tables à Dottignies”, dit-il.

Cédric KETELAIR - La Dernière Heure - 19 juin 2009

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be