Calendrier

« octobre 2018 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

Publié le mardi 13 mars 2012

Logement | Les usines prennent le virage immobilier

De si grandes surfaces en centre-ville : une véritable opportunité pour les promoteurs

On le sait, Mouscron a un passé historique d’usines de textile. Activité florissante par le passé, le textile n’est plus vraiment à la mode et les usines ont fermé leur porte les unes après les autres. Mais aujourd’hui, ces sites ont amorcé une nouvelle vie. Une aubaine pour l’échevin des Travaux, Damien Yzerbyt. " En tant qu’échevin, lorsqu’on vient me présenter un projet immobilier comme ceux-ci, j’en suis très heureux ”, réagit-il d’emblée. " Ça permet de créer une zone d’activité supplémentaire. ” Cependant, l’échevin des Travaux refuse de tout servir sur un plateau. Le promoteur doit aussi penser à la réfection des voiries en mauvais état par exemple. " Je ne suis pas leur business plan ”, commente Damien Yzerbyt. " Pour le projet où était installé le restaurant Madame, nous en profiterons pour refaire la rue du Roi Chevalier. Mais le promoteur devra participer, en tout cas pour la partie qui le concerne. ”

aménagement du territoire

Et il ne suffit pas de présenter un projet, il faut penser aussi à l’aménagement comme la réfection de voirie, mais pas seulement. " Je ne peux pas négliger l’aménagement du territoire ”, pointe Damien Yzerbyt. " Il faut penser à l’espace vert, à la mobilité, aux équipements collectifs, etc. ”

Et ce n’est pas toujours facile de jongler avec le promoteur privé et le public. " Le promoteur veut aller le plus vite possible. La Région wallonne est prudente. Quant à moi, je me situe entre les deux. D’un côté, je tente de freiner le privé afin d’en profiter pour effectuer des aménagements avec l’aide du public. Et de l’autre, je tente d’accéler les demandes de subsides avant que le promoteur n’aille voir ailleurs. ”

Les places de parking ne sont pas oubliées et restent un point central dans la confection du projet. " Je ne peux pas admettre qu’on installe 50 ou 100 logements sans penser à ajouter une seule place de parking ”, réagit l’échevin de la Mobilité. " D’ailleurs, une taxe communale est prévue si ce n’est pas le cas. ” Et la plupart des différents projets ont prévu la réalisation d’un parking sous-terrain. En tout cas, ces différents projets permettront à Mouscron d’offrir un nouveau visage. Bientôt finis les longs murs dans la rue des Brasseurs, dans la rue Roger Salengro ou encore dans la rue du Limbourg ! " Ça permet aussi de revitaliser les chancres laissés à l’abandon depuis des années. ”

Pour certains sites, le projet s’accélère. C’est le cas de l’ancien site Motte, l’ancienne usine Flamme ou encore l’usine de la rue des Brasseurs, comme vous pouvez le lire ci-dessous.

1. Ancienne usine Flamme | 36 apparts’ côté rue Sainte Germaine

En février 2010, la société bruxelloise, Rubens Development et Properties, obtenait le permis unique pour démolir l’ancien site de l’usine Flamme, située rue Roger Salengro, et en faire une résidence à appartements.Et les travauxont débuté voici quelques semaines. “La démolition est pratiquement achevée”, explique l’architecte Pascal Leman, responsable de la société LPArchi.“ Ensuite,nous attendons le passage de Simogel pour enlever les derniers câbles qui donnent sur la voie publique. Cela devrait être fait à la mi-mai. Et dès le 15 mai, on recommencera le chantier. La première phase sera réalisée du côté de la rue Sainte-Germaine avec la construction de 36 appartements qui devraient être finis d’iciunanet demi. La seconde partie dépendra un peu des ventes ”, continue-t-il.

À terme,ce ne sont pas moins de 104 logements qui verront le jour ainsi qu’un parking sous-terrain de 122 places. Un nouveau visage pour cette ancienne usine de tissage et de textile qui fournissait essentiellement les hôpitaux, les restaurants ou encore les hôtels.

2. Site Motte | Ca s’anime enfin après sept ans

Voilà plus de six à sept ans que le premier projet immobilier avait été lancé pour le site Motte. Ce dernier tient son nom de l’usine de textile du même nom,très connue dans la région. Entre-temps, le site a accueilli diverses activités comme le Comptoir Gourmand, Aqualys ou le centre mouscronnois d’entreprise (CART).

Le bâtiment du premiernommé a été ravagé par le feu et Aqualys, en bout d’activité a décidé de quitter le site également. Cependant, le responsable de cette entreprise, Carlo Bonazzi, a décidé de ne pas abandonner le site et a donné un fameux coup de pouce pour la réalisation du projet immobilier qui s’est accéléré ces derniers temps.

En tout cas, 110 logements vont être créés prochainement et la première phase concernera 28 logements. Notons encore que devant cette centaine de logements, on pourrait trouver un autre bloc d’appartements mais aucun projet n’a pour le moment été lancé à ce propos.

3.Tissage d’Halluin | 42 maisons et 9 apparts’ au centre

Voilà plus de deux ans que ce dossier était dans les cartons mais il prend forme de manière concrète désormais. En effet, le visage de la rue des Brasseurs et de la rue Achille Debacker va subir un important lifting. L’ancienne usine de tissage d’Halluin sera transformée en 51 logements, soit 42 maisons et 9 appartements. Un parking en sous-sol comptera 45 places. L’usine avait été morcelée pour accueillir un peintre, un ébéniste, les cartonnages Delsaux ou encore la Capac.

Ce projet sera vraiment trèscomplet. “Des promesses de subsides ont été trouvées pour la rue des Brasseurs ”, se réjouit Damien Yzerbyt. Et comme l’indique le nom “Village des Brasseurs”, ce sera une sorte de village en pleine ville. Ce n’est pas la première fois que le promoteur de ce projet, Gaby Berton,place ces billes à Mouscron, comme vous pouvez le lire ci-contre.

En tout cas, il pense que ce projet pourrait voir le jour “d’ici un ou deux ans.”

4. Entreprise Vernier | Un projet de 139 logements

Véritable chancre industriel, le site de l’entreprise Vernier fait peine à voir. Situé à quelques pas du Pont Blanc, dans la rue du Limbourg, ce bâtiment, laissé à l’abandon, pourrait renaître de ses cendres. Mais il ne faut pas se réjouir trop vite car le projet est toujours dans les cartons. Il n’a pas encore été introduit auprès du service de l’urbanisme mais il est bien réel. On pourrait voir la construction de 108 appartements et 31 maisons. Un parking sous-terrain de 185 places devrait aussi être construit. Sice projet aboutit, l’échevin des Travaux en profitera également pour construire un giratoire à l’angle de la rue du Limbourg et de la rue G. Vanzeveren.

Et le projet de l’ancien site Vernier pourrait être une opportunité de plan de remembrement urbain. En effet, le site Motte n’est pas situé très loin. Et on pourrait à terme envisager une revitalisation complète de cette partie. Cependant, il est encore trop tôt pour évoquer cette possibilité car Corelap et Coverfil sont toujours installés dans ce périmètre.

5. Des projets plus petits

Outre ces différents anciens sites industriels, d’autres projets conséquents mais de plus petite taille sont en route. >Rue du Roi Chevalier : le 1er janvier dernier, le restaurant Madame a définitivement fermé ses portes. À la place, on érigera 24 logements. Là aussi, on en profitera pour donner un coup de neuf à cette route dégradée. “On coupera la voirie en deux et on reliera les deux parcs”, détaille DamienYzerbyt. >Chaussée du Risquons-Tout : le long de la chaussée du Risquons- Tout, une ancienne station-service (celle-là même où avait eu lieu une explosion)aura également un nouveau visage. Une trentaine de logements devraient être érigés. >Rue du Dragon : au coin de la rue du Dragon et de la rue des Moulins, une ancienne ferme a été abattue. On y verra bientôt 34 logements. Et la commune pourrait en profiter pour construire un rond point en haricot au carrefour de la Patte-d’Oie. >RueCotonnière : l’école de la CEE (Centre Éducatif Européen) devrait prochainement installer toutes ses classes dans un bâtiment de la rue Cotonnière.

LE NORD ECLAIR | Yves CRIKILION - 04 mars 2012

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be