Calendrier

« septembre 2019 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

Publié le vendredi 9 novembre 2007

Le cdH se réjouit de la position prise par Sa Majesté le Roi

Après le vote unilatéral des Députés flamands en Commission de l’Intérieur sur la scission de l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, un vote qui est une gifle pour les Francophones, pour l’équilibre de l’Etat belge et pour la démocratie, le cdH ne peut que se réjouir de la position prise par Sa Majesté le Roi :

1. Le cdH et les Présidents des Partis francophones avaient demandé un geste fort. Il semble que la désignation des Présidents de la Chambre et du Sénat « pour prendre une initiative afin d’entamer un dialogue sur la poursuite de l’élaboration équilibrée de nos institutions et un renforcement de la cohésion entre les Communautés » relève bien de cet objectif fondamental pour restaurer la confiance et permettre un dialogue mature donnant des garanties de respect mutuel.

2. Cette démarche devrait pouvoir par ailleurs impliquer tous les partis démocratiques, comme l’estime essentiel le cdH depuis le début.

3. En outre, cette démarche importante se fera en dehors de la formation proprement dite d’un Gouvernement fédéral. Ce qui est aussi indispensable.

4. L’importance de la constitution d’un Gouvernement est également bien affirmée pour le bien-être de tous les citoyens, la crédibilité de la Belgique et sa nécessaire cohésion. Pour le cdH, qui partage ce point de vue, la formation d’un Gouvernement aux préoccupations essentiellement sociales, économiques et environnementales ayant un programme mobilisateur et équilibré ne peut que renforcer la stabilité du pays.

Hier, le cdH s’exprimait en ces termes :

« Il souhaite certes un gouvernement au plus tôt pour la stabilité du pays avec un programme social, économique et environnemental mobilisateur pour tous ses citoyens. Mais pour y arriver, il faudra que des garanties claires soient données pour démontrer à la fois qu’il y a une volonté commune d’élaborer ce programme fédéral fort, de ne pas affaiblir l’Etat belge et de respecter désormais toutes ses composantes, ainsi qu’une volonté de trouver une solution négociée et non imposée à BHV pendant la durée de la suspension de la procédure. Enfin et surtout, tous les partis devront démontrer la volonté de confirmer sans plus aucune ambiguïté désormais, comme le cdH l’avait clairement obtenu à l’issue de la mission de l’explorateur suite au blocage qu’il avait fait fin août, que toute discussion institutionnelle sera effectivement reportée selon les modalités déjà établies, hors du Gouvernement, dans un cadre impliquant notamment tous les partis démocratiques et qu’aucune décision éventuelle ne pourra être prise sans majorité équilibrée des deux tiers. »

Le cdH estime que les propos et démarches exprimés ce jour s’inscrivent dans le cadre souhaité.

Pour l’heure, les travaux en vue de la formation du Gouvernement sont bien évidemment interrompus. Dans ce moment de crise majeure, le cdH en appelle au sens des responsabilités de chacun, au dialogue pacifié et au respect mutuel.

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be