Calendrier

« juillet 2018 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

Publié le mercredi 31 août 2011

Energie | Mouscron allège sa facture d’électricité

Si vous voyez clair le soir lorsque vous vous promenez à Mouscron c’est grâce à l’éclairage public, un éclairage qui coûte à Mouscron. L’énergie coûte d’ailleurs de plus en plus cher et, à l’image des citoyens, la Ville tente d’alléger la facture. " Aujourd’hui nous avons des lampes sodium haute pression qui remplacent les anciennes lampes TL et les lampes au mercure ”, explique Jean-Paul Demoor qui s’occupe des services techniques spéciaux. " Les armatures ont aussi été changées et sont plus performantes grâce à de meilleurs miroirs. Nous consommons donc moins puisque nous avons de nouvelles lampes qui ont une intensité moindre. ”

Des LED dans les feux

En plus des ampoules de l’éclairage public, ce sont aussi celles des panneaux lumineux ou encore des feux de signalisation qui ont évolué. " Dans les nouveaux feux tricolores, comme celui de la Patte-d’oie, des ampoules LED ont été installées. Ce sera aussi le cas aux nouveaux feux qu’on va installer au carrefour entre la rue Léopold et la rue de Courtrai. En fait, dès que nous remplaçons les ampoules, nous investissons dans le LED ”, précise Jean-Paul Demoor.

Les ampoules LED sont plus chères que les ampoules traditionnelles. Mais elles consomment moins, et surtout, elles ont une durée de vie supérieure. " On retrouve assez rapidement notre investissement. ”

Et à l’Hôtel de ville, comment sont éclairés le bourgmestre et les employés ? Et bien, pas encore beaucoup de lampes LED de ce côté-là. " Ce sont pour la plupart des lampes TL qui sont déjà assez bien économiques. Et nous essayons de passer au LED quand c’est possible. Ce n’est pas toujours facile parce qu’il faut changer d’armature. ”

Ainsi, depuis une bonne dizaine d’années, la Ville connaît une évolution continuelle en matière d’éclairage. Une évolution qui se marque sur la facture, on voit mal comment il pourrait en être autrement. Nous n’avons cependant pas pu obtenir de chiffres précis. En plus de l’argent épargné, la Ville reçoit des subsides de la part de la Région wallonne pour l’aider à investir dans des lampes moins énergivores.

Energie solaire

Mouscron tente donc de diminuer sa facture en changeant son éclairage public, mais aussi en utilisant des panneaux solaires. Ils sont déjà opérationnels à deux endroits : Elea et la crèche de Luingne.

Mais installer des panneaux solaires avec le temps pourri qu’on a depuis le début de l’été, est-ce vraiment une bonne idée ? " Ils ne fonctionnent pas avec le soleil, mais bien la luminosité. Bien sûr le mauvais temps à une influence. Je dirais qu’on a 20 à 30 % de rendement en moins que lorsqu’il fait du soleil ”, explique Christophe Deneve, responsable de la cellule environnement. " Mais le printemps a été très bon et nous ne l’avions pas prévu. Cela compense... ”

Ces panneaux solaires ne sont pas prévus pour faire une production d’énergie énorme. " Nous voulons juste que globalement, sur toute l’année, la production couvre l’entièreté des besoins du bâtiment. Autrement dit, que les bâtiments équipés en panneaux solaires soient autosuffisants. Nous n’essaierons pas de produire plus que les besoins du bâtiment. ”

Les panneaux des autres bâtiments (ICET, école Saint-Exupéry, ateliers de la Ville, la Prairie, Maison maternelle) seront également bientôt opérationnels. Il s’agira encore ici de subvenir uniquement aux besoins énergétiques du bâtiment et pas plus, " sinon, ce sont des tracasseries administratives en plus pour nous ”, explique Christophe Deneve.

J. Kasier - NORD ECLAIR - 31 août 2011

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be