Calendrier

« novembre 2019 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
 

Publié le mercredi 20 mai 2009

Des actions concrètes pour améliorer votre quotidien.

Halte là aux pollueurs ! Une incivilité (jet de mégot, de papier, de canette) = 1 sanction immédiate.

De la ville à la campagne, nous avons tous le droit de vivre dans un environnement propre. En Wallonie, plusieurs milliers de tonnes de déchets sont jetés en rue chaque année. Le montant de la facture du ramassage de ces détritus et du nettoyage de l’espace public s’élève à plus de 100 millions ? par an. Afin de réduire le montant de cette facture, un plan propreté ciblant tous les acteurs a été mis en place. Les délits environnementaux sont maintenant classés en 4 catégories. Pour les sanctionner, un régime de sanction directe est établi. C’est ce qu’on appelle le principe du « Polleur-Payeur ». Un mégot, une canette, un chewing-gum ou un papier jeté en rue coutera donc au pollueur 50 ?. Pour tout autre abandon de déchet, comme un sac dans une poubelle publique, le montant sera de 150 ?.

Plus d’infos sur : www.alapoubelle.be

Source : Communiqué de presse du Cabinet du Ministre de l’Environnement

Le cdH défend une agriculture familiale et durable : le décret anti-OGM dissuade les cultures OGM en Wallonie.

Le décret OGM réglemente la coexistence entre OGM et cultures conventionnelles et biologiques en Région wallonne. Ce décret soutient une agriculture familiale et durable où la liberté de choix des consommateurs est privilégiée. La Commission européenne refuse que les Etats membres interdisent les cultures d’OGM sur leur territoire. Cette position amène les pays qui se déclarent « non OGM » à fixer des balises pour protéger la qualité des produits issus de l’agriculture et de l’horticulture wallonnes. Voté en juin 2008, le décret anti OGM vise à protéger au maximum notre agriculture conventionnelle et biologique contre les OGM.

La transparence absolue. Parce que nous avons tous le droit de connaître la localisation exacte de parcelles qui contiendraient des cultures OGM : les parcelles seront localisées très précisément sur le site internet du Département de l’Agriculture.

Les distances de sécurité les plus drastiques d’Europe. La Wallonie s’est aligné sur la norme la plus haute en ce qui concerne les distances de séparation entre des cultures de maïs OGM et des cultures conventionnelles et biologiques. Elle est de 600 mètres.

Cotisations versés par les producteurs OGM : « pollueur = payeur ». Le décret a institué un fonds de compensation, alimenté par les producteurs OGM, pour indemniser leurs collègues qui subiraient une perte économique suite à des contaminations fortuites. Dans le même esprit, ce sont les producteurs qui doivent assumer les frais de contrôle de leur culture OGM. Ce n’est pas à la collectivité à les prendre en charge.

Obligations du producteur strictes et exhaustives. Tout producteur qui souhaite lancer une culture d’OGM est obligé de le notifier préalablement aux producteurs voisins. Dès qu’un producteur fait part de son intention de cultiver, dans la distance de séparation, une culture conventionnelle ou biologique, la culture d’OGM ne peut être mise en place. Plus d’infos sur : www.lutgen.wallonie.be Source : Communiqué de presse du Cabinet du Ministre de l’Agriculture.

Les 100 mesures du Plan Air Climat relèvent le défi climatique et nous assurent un air plus sain... On respire !

Le plan wallon rassemble près de 100 mesures concrètes pour répondre au défi climatique et améliorer la qualité de l’air que nous respirons.

Les actions du plan Air-Climat concernent tous les secteurs : l’industrie, l’habitat, la production, l’énergie, les transports, l’aménagement du territoire, les déchets, l’agriculture, ... Elles concernent aussi tous les acteurs et tout d’abord les pouvoirs publics. Grâce à ses 100 mesures concrètes et aux 236 millions ? investis, la Région wallonne réduira plus encore ses émissions de gaz à effet de serre. Elle montre ainsi le chemin d’un développement véritablement durable : tout profit pour l’environnement et l’emploi. Ces mesures, ce sont par exemple :
- La création de filières novatrices (écotechnopôle, stockage du CO2) ;
- L’appel à projet efficience énergétique et développement durable ;
- La rénovation des logements sociaux ;
- La mise en place de conseillers « environnement » et « énergie » dans les communes ;
- La prise en compte de critères environnementaux dans le renouvellement du parc automobile des administrations régionales ;
- L’amplification des primes « énergie » ;
- ...

Plus d’info sur : http://air.wallonie.be

Source : Communiqué de presse du Cabinet du Ministre de l’Environnement

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be