Calendrier

« septembre 2018 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

Publié le lundi 5 novembre 2012

Cimetières - Parcelles des étoiles

Obligatoires à la suite d’un décret, nos cimetières n’en sont pas tous pourvus...

Dans la région, la majorité des communes proposent désormais des " parcelles des étoiles ". Elles sont destinées à accueillir les fœtus nés sans vie entre le 106e et le 180e jour de grossesse. Leur installation dans nos cimetières répond à l’obligation d’un décret entré en vigueur en février 2010. Certaines communes ont été plus rapides que d’autres pour les installer. Malgré tout, depuis que les parcelles des étoiles existent, elles n’abritent que quelques tombes. Seul le cimetière de Tournai, possède déjà une dizaine de stèles d’" étoiles ". À Péruwelz, aucune demande pour une tombe dans ces parcelles n’a été formulée. Pierre Chevalier, l’échevin chargé de la population à Ath remarque, lui aussi, que peu de parents ont fait appel à ce service. " On ne compte que deux ou trois tombes de fœtus dans les cimetières athois.

À Mouscron, tous les cimetières sont aménagés pour accueillir ces enfants nés sans vie. Cependant, l’échevin Damien Yzerbyt nous confirme que peu de tombes existent. Seulement trois enfants ont été enterrés à cet endroit depuis 2010.

À Estaimpuis, aucune parcelle des étoiles n’est installée pour le moment. L’échevin nous annonce que ce sera le cas l’année prochaine mais pour le moment, aucune demande n’a été formulée par des parents.

Pour la gynécologue tournaisienne Ingrid Ingargiola, il est nécessaire que les parents disposent d’un lieu où pleurer la perte de leur enfant. Cependant, cela reste toujours un sujet difficile et douloureux pour les parents. À partir de 180 jours de grossesse, l’enfant est déclaré à la commune. Il faut donc lui organiser un enterrement même s’il est mort-né. Mais pour ces besoins, toutes les communes n’ont pas mis en place ces fameuses parcelles. Ci-dessous, nous vous disons lesquelles ont pris sur leur budget pour les aménager. Et celles qui a contrario remettent ça à plus tard.

Une parcelle dans chaque cimetière

À Mouscron, les six cimetières de l’entité proposent une parcelle des étoiles." Nous avons lancé les aménagements dès que le décret à ce sujet est passé. Depuis 2010, nous avons commencé à installer des parcelles des étoiles dans chaque cimetière. À ce jour, il y a donc une parcelle aux étoiles dans chacun des six cimetières mouscronnois ", explique l’échevin des cimetières, Damien Yzerbyt. Entre le 106e et le 184e jour de grossesse, les fœtus mort-nés peuvent être inhumés à cet endroit. Une étoile de verdure a aussi été prévue pour les parents qui préfèrent disperser les cendres de leur enfant. Cependant, depuis leur création, il n’y a pas eu beaucoup de demandes. " Il n’y a eu que trois enfants enterrés là depuis 2010. Les demandes sont rares ", ajoute l’échevin. Au CHM de Mouscron, on nous explique que les parents ont plusieurs choix. " Vu que l’enfant est déclaré, il doit être enterré. Mais le choix de la ville reste libre. En plus, les parents peuvent aussi choisir d’enterrer leur enfant dans une sépulture concédée ou alors dans une parcelle aux étoiles ", explique la porte-parole du CHM. Le sujet reste très tabou et délicat. Nous n’avons donc pas de chiffre précis sur le nombre d’enfants mort-nés à Mouscron depuis 2010. Difficile de dire si les parents préfèrent se tourner vers le caveau familial plutôt que vers les parcelles aux étoiles.

NORD ECLAIR - 30 octobre 2012 - C. GAUBERT

Damien Yzerbyt - Grand-Place, 1 - 7700 MOUSCRON | Secrétariat 056 86 05 13 - GSM 0475 22 80 16
© HMPnet.be